MANIFESTATION NATIONALE DES PERSONNELS DES SPIP 10 MAI 2016

Un tiers de la profession dans la rue !
Un tiers des professionnels de l’insertion et de la probation dans la rue pour crier leur colère !
Un tiers de la profession pour exiger une reconnaissance légitime de la part du Ministère de la Justice !
Un tiers des professionnels, malgré la pluie, les « nécessités de service », le statut spécial, l’interdiction du droit de grève, etc… Tract intersyndical, 11 mai 2016



P1030600-2.jpg
Stagiaire préaffecté à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis Témoignage - 5 minutes et 37 secondes

Claire, conseillère pénitentiaire d'insertion et de probation à Bois d'Arcy Témoignage - 1 minute et 45 secondes

Alors que depuis plus de trois mois, les personnels de la filière insertion probation sont largement mobilisés dans les SPIP dans le cadre d’un mouvement d’ampleur, alors que depuis plus de trois mois, les personnels, privés du droit de grève et sous statut spécial, tentent de se faire entendre par tous moyens, alors que depuis plus de trois mois, les personnels subissent menaces, intimidations de la part d’une administration sourde à la grogne qui monte dans les services, alors qu’un tiers de la profession était dans les rues de Paris le 10 mai pour une manifestation unitaire historique sous une pluie battante pour crier leur colère, que nous propose le ministère ? Certes la signature d’un relevé de conclusion d’ici l’été mais en ne donnant aucun élément quant à son contenu ou à ses orientations. TOUJOURS RIEN DE CONCRET ! Aucune proposition précise, aucun calendrier raisonnable, aucune enveloppe chiffrée… L’usage du conditionnel est de mise pour une prochaine réunion de travail à venir, pour la remise potentielle d’un document fixant les objectifs des discussions statutaires, lequel aurait déjà du nous être remis depuis plus de deux semaines… Mais de qui se moque-t-on ? Mais quel mépris affiché envers les personnels qui se battent tous les jours pour exercer leur métier complexe dans un contexte difficile ! Si le Gouvernement avait encore un doute sur notre détermination, il devrait être levé depuis la démonstration de force du mardi 10 mai… Et s’il cherche à gagner du temps, il portera seul la responsabilité d’un durcissement d’un conflit social qui laissera des traces pour longtemps. En conséquence, l’intersyndicale insertion probation appelle l’ensemble des personnels à se réunir en assemblées générales pour créer les conditions du renforcement du rapport de force et l’amplification de la mobilisation ! L’intersyndicale vous proposera très rapidement de s initiatives percutantes et visibles ! Nous, personnels d’insertion et de probation, continuons d’être déterminés, imaginatifs, bruyants et combatifs pour revendiquer et obtenir : L’accès à la catégorie A type pour les CPIP et A+ pour les DPIP ; la remise à niveau immédiate du dispositif indemnitaire et l’abrogation du RIFSEEP ; l’égalité de traitement des assistantes sociales ayant intégré le corps de CPIP pour le calcul de la pension à la retraite ; un plan de recrutement permettant un véritable renforcement des ressources humaines dans les SPIP, inscrit dans le plan de finances 2017 ; la suppression de la pré affectation dès la prochaine promotion de CPIP. Nous exigeons des réponses précises concrètes et suivies d’effets à court terme. MAINTENONS LA PRESSION ! ENSEMBLE AMPLIFIONS LE RAPPORT DE FORCE JUSQU’À LA VICTOIRE ! [tract intersyndical – 13 mai 2016]

P1030510.jpg
Alain, conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation à Brest Témoignage - 4 minutes et 29 secondes

Les SPIP dans la galère /
les SPIP dans la misère /
merci pour tout /
la Pénitentiaire ! slogan